Ceci n'est pas un emplacement valide

Des réfugiées afghanes employées comme jobcoaches chez Accent

2022-11-10
Afghaanse vrouwen in kantoor

Le 4 novembre 2022, nous avons clôturé le projet ORIGAMI. Une énorme collaboration avec JobRoad et le Business Language and Communication Centre (BLCC), grâce à laquelle nous avons formé des femmes afghanes à devenir jobcoaches Accent. Trois des cinq femmes qui ont participé au programme ont également commencé à travailler en tant que jobcoaches dans les agences Accent de Roulers, Courtrai et Saint-Nicolas après un programme de formation intensif de quatre mois.  


Une collaboration entre Accent, JobRoad et le BLCC 

Cinq femmes ont débuté leur formation dans le cadre du projet ORIGAMI le 30 juin 2022. Trois d'entre elles ont commencé à travailler en tant que jobcoaches Accent au début du mois de novembre. JobRoad AISBL, une organisation de réseautage dont le leitmotiv est "l'intégration par le travail", s'est chargée de l'organisation pratique du projet. En tant qu'acteur professionnel dans le domaine de la formation linguistique pour les collaborateurs d'entreprises, le BLCC a pu répondre avec souplesse aux besoins d'Accent et des femmes. Accent s’est chargée de la formation professionnelle dans le cadre de ce projet. Le projet a été financé par House of HR.  

 

Sous l’égide de Mothers for Peace 

La sélection des 5 femmes s'est déroulée avec l'aide de l'organisation Mothers for Peace. Leurs collaborateurs actifs en Afghanistan ont pu être rapatriés grâce aux missions Red Kite de l'armée belge. Au cours de la procédure de sélection, les femmes ont dû passer notamment des tests de langue et de compétence, mais c'est leur motivation et leur potentiel d'évolution qui se sont révélés déterminants.  

 

Sophie Van Rymenant (Employability Manager JobRoad) : “ORIGAMI veut offrir à 5 femmes afghanes l'opportunité de se développer pour devenir consultantes à part entière. L'oiseau en origami est le symbole de la fuite de ces femmes, mais aussi et surtout de l'espoir de pouvoir se développer pour devenir des femmes entreprenantes qui participent pleinement à notre société.”   

 

Hire the will, train the skill 

Grâce au projet ORIGAMI, Accent entend répondre à la pression sur le marché du travail, mais aussi mettre en pratique un exemple concret de RSE. Accent croit fermement que les parcours les plus ambitieux peuvent être élaborés tant que la volonté est présente. C’est pourquoi un programme de formation adapté a été élaboré. Une formation linguistique intensive pendant les mois d'été pour atteindre le niveau A2 a constitué la première étape de ce processus. Cette formation a été suivie d'une formation professionnelle dans le centre de formation interne d'Accent. Les femmes y ont appris toutes les tâches qu'un jobcoach doit savoir lorsqu'il commence à travailler : le fonctionnement du secteur, le fonctionnement d’Accent, la sélection des candidats et la législation sociale.  

 

Accent démontre ainsi que des compétences préalables ne sont pas indispensables et qu'elles peuvent être acquises sur le terrain. Nous estimons qu'il faut donner des chances, découvrir des talents et encourager l'esprit d'entreprise. Les femmes ont dû laisser leur vie derrière elles en Afghanistan parce que le régime ne leur permettait pas de poursuivre leurs rêves. Grâce à ce projet, Accent espère contribuer à développer les talents de ces femmes et leur donner l'opportunité de prendre leur vie en mains et de devenir et rester des entrepreneuses de leur propre vie.  

 

Anouk Lagae (CEO Accent): “Chez Accent, nous trouvons important que chacun reçoive l'occasion de découvrir ses talents et de les développer. Nous sommes donc particulièrement fiers, en tant qu'entreprise inclusive, de soutenir ce projet.” 

 

Les femmes elles-mêmes ont fait preuve d’implication au cours de la formation et attendent maintenant avec impatience l'étape suivante, à savoir de commencer à travailler en tant que jobcoaches. Une d'entre elles, Razia Arefi, travaille désormais dans l’agence d'Accent Foreign à Courtrai. Razia est reconnaissante de la chance qui lui a été offerte car elle est désormais indépendante financièrement et ne dépend plus du CPAS. Depuis qu’elle est jobcoach, elle espère aider d’autres personnes à suivre son exemple pour développer leur avenir en Belgique. Un an après son arrivée, elle donne son point de vue sur la situation en Afghanistan sur Terzake et raconte comment elle voit son avenir en Belgique.  

Play button