Ceci n'est pas un emplacement valide

À partir de quelle température pouvez-vous arrêter de travailler ?

2019-07-16
warme temperaturen werken

Voilà enfin l’été ! Les températures grimpent et nous nous imaginons passer de chaudes soirées en terrasse ou partager un agréable barbecue entre collègues. Mais vague de chaleur ou pas, il faut bien se rendre au travail... Dès lors, à partir de quelle température fait-il vraiment trop chaud pour travailler ? Michèlle, Compliance Risk Manager, répond en détail à cette question. 


Effectuez-vous un travail lourd ? 

Que vous exerciez un emploi de bureau ou travailliez en extérieur, vous avez droit à des mesures de protection en cas de fortes chaleurs. Mais pour connaître les seuils de chaleur jusqu’auxquels vous pouvez travailler correctement, vous devez d’abord identifier la catégorie dont relève votre travail. 

  • Travail (très) léger : employés, chauffeurs, etc. 
  • Travail moyen : menuisier, conducteur de tracteur, etc. 
  • Travail lourd : bêcher, scier à la main, raboter, pousser ou tirer une brouette, etc. 
  • Travail très lourd : bêcher et creuser de manière intensive, grimper sur des échelles, monter des escaliers, etc. 

Comment est définie la température maximale ? 

Commençons par dissiper un malentendu : il est impossible de mesurer avec précision la température sur le poste de travail avec un simple thermomètre ou avec une appli installée sur votre smartphone (hé non, même pas avec celle d’Instagram ou de Snapchat). 

La seule méthode de mesure appropriée consiste à utiliser un thermomètre globe humide. Il s’agit d’un appareil qui mesure non seulement la température, mais également la vitesse de l’air (vent, courants d’air), ainsi que l’humidité de l’air. Combinés, ces facteurs donnent l’indice WBGT (pour « Wet Bulb Globe Temperature »). Souvent, le résultat de la mesure WBGT est inférieur à la température indiquée par un simple thermomètre. 

Fait-il trop chaud pour travailler efficacement ? 

À chaque catégorie de charge physique est associé un indice WBGT, qui détermine le seuil de chaleur à ne pas dépasser pour pouvoir bien travailler : 

  • Travail (très) léger : 29 
  • Travail moyen : 26 
  • Travail lourd : 22 
  • Travail très lourd : 18 

Attention : le dépassement de l’indice WBGT ne signifie pas que vous êtes exempté de travailler, mais détermine les temps de pause auxquels vous avez droit : 

 Travail (très) léger     Travail moyen     Travail lourd    Travail très lourd  

45 minutes de travail –
15 minutes de pause 
WBGT 29,5WBGT 27WBGT 23WBGT 19

30 minutes de travail –
30 minutes de pause 
WBGT 30WBGT 28WBGT 24,5WBGT 21

Il convient d’interpréter le tableau ci-dessus comme suit : en cas de travail léger, si l’indice WBGT est supérieur à 29,5, tous les collaborateurs ont droit à 15 minutes de pause par heure. Si l’indice WBGT est supérieur à 30, il est autorisé de prendre 30 minutes de pause par heure, de préférence dans un endroit où la température est inférieure à celle du poste de travail. 

Comment rendre le travail plus supportable ? 

On annonce une vague de chaleur dans les jours qui viennent ? Prenez bien vos précautions et gardez ces quelques conseils à l’esprit : 

  • Buvez beaucoup d’eau : emportez une glacière remplie de boissons fraîches et assurez-vous de boire au moins deux litres d’eau par jour de canicule. 
  • Créez de l’ombre : il va de soi qu’il vaut mieux prendre les pauses à l’ombre qu’en plein soleil. Et peut-être avez-vous la possibilité de créer de l’ombre pour travailler ? Pensez à utiliser des toiles, des panneaux, etc. Faites preuve de créativité ! 
  • Adaptez votre horaire de travail : les températures peuvent être agréablement fraîches tôt le matin. Pourquoi ne pas commencer votre journée de travail une heure plus tôt que d’habitude pour éviter la chaleur ? Et si vous avez des tâches plus légères à effectuer, pensez à les planifier aux heures les plus chaudes de la journée. 
  • Portez des vêtements adaptés : même si vous êtes tenté de vous mettre torse nu pour rentrer chez vous avec un beau teint hâlé en fin de journée, c’est tout à fait déconseillé. Optez plutôt pour un t-shirt léger bloquant le rayonnement du soleil, portez une casquette, enduisez-vous de crème solaire et prévoyez une tenue de rechange par sécurité. Vos collègues vous en remercieront. 
Michèlle Cuvelier

Michèlle Cuvelier

Compliance Risk Manager